Le bénévolat au Québec, une richesse à valoriser

«Le recrutement et la rétention des bénévoles étant des enjeux importants, j’ai rapidement amorcé des travaux afin de trouver des pistes de solution pour relever ce défi», mentionne le ministre Jean Boulet.
Photo: Jacques Boissinot La Presse canadienne «Le recrutement et la rétention des bénévoles étant des enjeux importants, j’ai rapidement amorcé des travaux afin de trouver des pistes de solution pour relever ce défi», mentionne le ministre Jean Boulet.

L’action bénévole est sans l’ombre d’un doute une richesse inestimable à valoriser. En cette 45e édition de la Semaine de l’action bénévole, je souhaite mettre en lumière et remercier les milliers de Québécoises et de Québécois qui donnent de leur temps avec générosité, et ce, sans contrepartie. Leur contribution permet de rendre notre société plus juste et équitable.

Selon une enquête menée en 2013, le bénévolat mobilise près de 2,2 millions de personnes au Québec chaque année. Ces personnes engagées socialement offrent annuellement près de 268 millions d’heures, ce qui représente plus de 145 000 emplois à temps complet. De toute évidence, le travail bénévole engendre des retombées sociales et économiques considérables.

Les bénévoles sont présents aux quatre coins du Québec et dans plusieurs sphères de notre société. Ils s’impliquent notamment pour briser l’isolement chez les personnes seules, aider les gens à faible revenu à retrouver leurs moyens ou soutenir nos jeunes dans le développement de leur plein potentiel et leur épanouissement. Je pense notamment à ceux qui distribuent les repas dans les popotes roulantes, aux entraîneurs sportifs ou à ceux qui s’investissent dans le rayonnement de notre culture.

Vers un plan d’action

À titre de ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, j’ai l’immense privilège d’avoir la responsabilité d’assurer la pérennité de l’action bénévole. Le recrutement et la rétention des bénévoles étant des enjeux importants, j’ai rapidement amorcé des travaux afin de trouver des pistes de solution pour relever ce défi de taille.

L’élaboration du futur plan d’action gouvernemental en action communautaire nous permettra notamment d’aborder la question. J’annonce que cette démarche s’accompagnera d’une consultation auprès des acteurs concernés dans les prochaines semaines.

La reconnaissance de l’action bénévole ne peut s’effectuer sans l’apport essentiel des acteurs et organismes qui se consacrent à promouvoir le bénévolat et à le mettre en valeur dans nos milieux de vie. J’aurai d’ailleurs l’honneur de rendre hommage ce soir (le mardi 9 avril) à 40 bénévoles et organismes d’exception à l’occasion de la remise des prix Hommage bénévolat-Québec. Mais, que ce soit à grande ou petite échelle, ils sont des milliers à enrichir la vie de leurs concitoyens et concitoyennes.

À vous, bénévoles, je lève mon chapeau. Merci d’apporter votre importante contribution dans nos collectivités !