Le cinéma québécois mérite mieux!

Quelques artistes présents lors du dernier Gala du cinéma québécois, en 2016
Photo: Annik MH de Carufel Le Devoir Quelques artistes présents lors du dernier Gala du cinéma québécois, en 2016

Lettre cosignée par 106 artistes du milieu cinématographique*

Ainsi donc le Gala Québec Cinéma sera désormais présenté en juin. La nouvelle a été annoncée par ICI Radio-Canada Télé, qui diffuse la cérémonie depuis de nombreuses années. Non seulement ce changement de cap a de quoi faire sourciller, mais les raisons qui le motivent, du moins celles mises de l’avant, sont bien minces. Et plusieurs questions restent sans réponse.

La directrice générale de la Télévision de Radio-Canada, Dominique Chaloult, avance que ce nouveau calendrier saura « maximiser l’impact et la visibilité » du gala, « tout juste après Cannes et avant les films de l’été ». Est-ce vraiment rendre service au milieu du cinéma québécois que de le confiner au désert télévisuel du mois de juin, période où, entre autres, les équipes de tournage reprennent du service sur les plateaux ? Au moment du Gala, le public aura-t-il vraiment en mémoire un film sorti en salle en janvier, un an et demi plus tôt ?

Et si d’aventure on décidait de considérer les films selon un autre calendrier (disons de mars à mars !), c’est tout un milieu de distribution qu’on prendrait à rebrousse-poil, la plupart des soirées célébrant le cinéma se déroulant durant l’hiver, dont celle des prix Écrans canadiens, qui récompensent régulièrement des talents québécois. Imaginons un instant qu’un film d’ici se retrouve en lice aux Oscars (six des sept nominations canadiennes pour l’Oscar du meilleur film en langue étrangère étaient québécoises), quelque part en février, et qu’on le plébiscite par la suite au Gala Québec Cinéma… à l’aube de l’été !

Souligner l’excellence

Si l’APIH, qui coproduit avec Radio-Canada le Gala Les Olivier, a de quoi se réjouir que sa soirée de l’humour atterrisse juste avant Noël, alimentant ainsi « la promotion des spectacles en tournée » — on devine l’attrait des billets sous le sapin ! —, le cinéma québécois serait-il vraiment servi par cette nouvelle case horaire, si ce n’est pour promouvoir un peu plus ces fameux « films de l’été » qui profitent souvent déjà des campagnes de promotion les plus imposantes ? Un gala du genre ne devrait-il pas viser à souligner l’excellence et à mettre en lumière l’ensemble de la production cinématographique d’ici, dans toute sa diversité des genres et des horizons ?

Jusqu’à maintenant, l’organisme Québec Cinéma s’est montré très discret sur les couleurs qu’empruntera ce « renouveau souhaité », mais mène tout de même actuellement une consultation sur le nouveau nom à donner à ses prix. Entre les Lumi ou les Iris du cinéma québécois, que choisiront le public et les artisans du milieu ? Pour l’heure, le choix final nous importe moins que l’indifférence dans laquelle pourrait sombrer cette importante célébration, si on la laisse voguer au hasard du calendrier.

* Paul Ahmarani, acteur ; Louise Archambault, cinéaste ; François Arnaud, comédien ; Viviane Audet, comédienne et compositrice ; Jean-Philippe Baril Guérard, auteur et comédien ; Jérémie Battaglia, cinéaste ; Véronique Beaudet, comédienne ; Émile Beaudry, comédien ; Maxime Beauregard-Martin, comédien ; Geneviève Bédard, comédienne ; Louis Bélanger, cinéaste ; Jason Béliveau, programmateur et critique ; Henry Bernadet, cinéaste ; Éric Bernier, comédien ; Marie-Eve Bertrand, comédienne ; Pierre Blais, journaliste cinéma ; Mathieu Blanchard, comédien et réalisateur ; Geneviève Boivin-Roussy, actrice ; Dany Boudreault, comédien et auteur ; Karine Boulanger, travailleuse culturelle ; Benoit Bureau, chef-machiniste cinéma ; Pierre-Yves Cardinal, comédien ; Mélanie Carrier, cinéaste ; Jenny Cartwright, cinéaste ; Dominique Chartrand, preneur de son ; Violette Chauveau, comédienne ; Justine Chevarie-Cossette, assistante à la réalisation ; Aisling Chin-Yee, productrice, réalisatrice ; Robin-Joël Cool, comédien, compositeur et scénariste ; Alexandra Cyr, comédienne ; Patrick Damien, réalisateur ; Laurence Dauphinais, comédienne et auteure ; Martin Desgagné, comédien ; Xavier Dolan, cinéaste ; Mia Donovan, cinéaste ; Alexandre Dostie, cinéaste et distributeur ; Charles-Alexandre Dubé, comédien ; Cassandre Émanuel, comédienne ; Karl Farah, comédien ; Robert Favreau, cinéaste ; Annick Fontaine, comédienne ; Johanne Fournier, cinéaste ; Véronique Gallant, actrice ; Isabelle Gaumont, comédienne, scénariste et écrivaine ; Stéphanie M. Germain, comédienne ; David Giguère, comédien ; Serge Giguère, cinéaste ; Isabelle A. Girard, réalisatrice-scénariste ; Dominic Goyer, cinéaste ; Marie-Pierre Grenier, conceptrice sonore et cinéaste ; Julie Groleau, productrice ; Izabel Grondin, cinéaste ; Gérard Grugeau, critique ; Marie-Ginette Guay, comédienne ; Benoît Guérin, comédien ; Marie-Claude Guérin, comédienne ; Jean-Baptiste Hervé, journaliste indépendant ; Nadine Jean, comédienne ; Nicolas Krief, scénariste ; Antoine L’Écuyer, comédien ; Alexandre L’Heureux, comédien ; Danielle Le Saux-Farmer, comédienne ; Stéphanie Labbé, comédienne et scénariste ; Raphaël Lacaille, comédien ; Julie de Lafrenière, comédienne et réalisatrice ; Patrice Laliberté, cinéaste ; Amélie Lambert Bouchard, productrice ; Guillaume Lambert, comédien et scénariste ; Denis Lamothe, chef-éclairagiste cinéma ; Claude Laroche, comédien ; Guillaume Laurin, comédien et cinéaste ; Alexandre Lavigne, comédien ; Alexandre Leblanc, monteur ; Hugo B. Lefort, comédien et directeur de la photographie ; Chloé Leriche, cinéaste ; Elisabeth Locas, comédienne ; Sarah Mannering, productrice ; Michael Marcotte Drouin, comédien ; Alex B Martin, cinéaste ; Samuel Matteau, cinéaste ; Benoit Mauffette, comédien ; Sasha Migliarese, comédienne ; Fanny Migneault-Lecavalier, comédienne ; Frédéric Millaire Zouvi, comédien ; Marie-Ève Milot, comédienne et auteure ; Marie-Laurence Moreau, comédienne ; Olivier Morin, comédien ; Luc Morissette, comédien ; Iannicko N’Doua, comédien ; Raphaël Ouellet, photographe et réalisateur ; Édith Paquet, comédienne ; Marie-Eve Pelletier, comédienne ; Geneviève Perron, directrice de la photographie ; Mary-Lee Picknell, comédienne ; Léa Pool, cinéaste ; Brigitte Poupart, actrice, réalisatrice et metteure en scène ; Zoé Protat, journaliste et critique cinéma ; Virginie Ranger-Beauregard, comédienne ; David B. Ricard, cinéaste ; Alexandre Richard, scénariste et réalisateur ; Marc-Antoine Rioux, scénariste ; Emanuel St-Pierre, producteur et réalisateur ; David Strasbourg, comédien ; Félix-Antoine Tremblay, comédien ; Sylvie Van Brabant, productrice et réalisatrice ; Denis Villeneuve, cinéaste.

2 commentaires
  • Sylvio Le Blanc - Abonné 13 octobre 2016 13 h 04

    C'est quoi l’APIH ?

    Merci.

    • Maxime Beauregard Martin - Abonné 13 octobre 2016 16 h 08

      L'APIH est l'Association des professionnels de l'industrie de l'humour.