Les 12 travaux de Carlos Leitao

Bien que les pouvoirs de Carlos Leitao soient ceux d’un simple mortel, les épreuves qui l’attendent n’ont rien à envier à celles des héros de l’Antiquité. Tour d’horizon des 12 travaux qu’il devra réaliser pour monter haut dans l’Olympe gouvernemental.

 

Maîtriser l’hydre des dépenses publiques. Déficit estimé : 3,1 milliards en 2013-2014. Mission : équilibrer le budget. Erreur à éviter : appliquer une politique de pansement en vendant les bijoux de famille. Armes : réformes de structure, hausse des tarifs subventionnés. Atout : courage.

 

Faire taire les oiseaux de malheur de la rigueur. Mission : appliquer une politique de rigueur. Erreur à éviter : diminuer les investissements productifs. Armes : prendre l’intelligence des Québécois au sérieux, se souvenir que Québec solidaire ne représente que 8 % de l’électorat. Atout : pédagogie.

 

Battre à la course la masse salariale de l’État. Hausse de 5,1 % en 2013-2014, 60 % des dépenses de programmes. Mission : dégraisser la fonction publique. Erreurs à éviter : démotiver le personnel compétent, réduire les services de première ligne. Armes : rémunération au mérite, fin de la progression à l’ancienneté, s’inspirer du modèle scandinave. Atout : fermeté.

 

Vaincre le géant des acquis sociaux. Mission : moderniser les politiques publiques. Erreur à éviter : transformer un acquis social en un boulet social. Arme : réévaluer constamment la pertinence des programmes sociaux. Atout : créativité.

 

Nettoyer les écuries comptables du gouvernement. 8,1 milliards : montant sous-estimé des déficits cumulés dans les états financiers du Québec. Mission : présenter des états financiers avec prudence. Erreur à éviter : hypothèses économiques et comptables irréalistes. Armes : suivre les recommandations du Vérificateur général. Atout : transparence.

 

Ressusciter la classe moyenne québécoise. Taux d’endettement moyen : 140 % du revenu disponible. Mission : Sauver la classe moyenne. Erreurs à éviter : transposer le fardeau fiscal vers les revenus les plus élevés, niveler la société par le bas. Armes : diminuer la pression fiscale, programme d’accès à la propriété. Atout : audace.

 

Prendre le taureau du vieillissement par les cornes. Troisième État parmi les plus vieux au monde en 2030. Mission : stimuler la natalité, préserver le système de retraite. Erreurs à éviter : fragiliser la place des femmes sur le marché du travail, appauvrir les aînés. Armes : politiques tarifaires préférentielles pour les familles, simplifier l’aide fiscale aux aînés. Qualité requise : visionnaire.

 

Trancher le noeud gordien du financement universitaire. 850 millions : montant du sous-financement universitaire. Mission : rattraper le retard. Erreur à éviter : imaginer que le problème n’est qu’une question d’argent. Armes : modulation des droits de scolarité, plus de sélectivité, récompenser la performance en recherche. Atout : intelligence.

 

Rapporter d’Ottawa un trésor caché. Mission : récupérer une juste part de la marge financière fédérale. Erreurs à éviter : contaminer le fédéral avec les déficits provinciaux, faire croire aux Québécois que la responsabilité du déficit incombe à Ottawa. Arme : prendre en main son destin économique. Atout : confiance.

 

Combattre les hausses de taxes. État le plus taxé d’Amérique du Nord. Mission : attirer les investisseurs, récompenser le travail. Erreur à éviter : alléger le fardeau fiscal sans remettre en question le filet social. Armes : défiscaliser les heures supplémentaires, amnistie fiscale, taux d’imposition maximale inférieur à 50 %. Atout : détermination.

 

Ne pas se fairedévorer par les agences de notation. Mission : restaurer le crédit du Québec à l’international. Erreur à éviter : agir trop tard. Arme : maîtrise budgétaire, compétitivité renforcée, développement de nos ressources. Atout : rapidité.

 

Descendre aux enfers et enchaîner la dette du Québec. Augmentation de la dette : 25 millions par jour. Mission : reprendre le contrôle. Erreur à éviter : se consoler en se comparant. Arme : réaliser les 11 travaux précédents. Atout : volontarisme.

À voir en vidéo