Libre opinion - Raconter les femmes par le musée

Apparus dans les grandes années du mouvement féministe, les Musées de la femme tracent les contours d'une histoire des femmes face à une histoire déclinée au masculin ou au neutre. Le Musée des femmes de Bonn, premier musée de ce type créé dans le monde, est installé sur 3000 mètres carrés, dans un quartier ouvrier et universitaire de Bonn. Fondé par l'historienne Marianne Pitzen et un groupe interdisciplinaire de femmes, il encourage l'art contemporain et historique féminin, et donne aux femmes l'occasion d'exposer.

Reflets des transformations sociales dans le monde, les Musées de la femme ne sont pas des lieux neutres. Ils mettent en valeur des modèles d'émancipation féminins et luttent contre les stéréotypes en donnant de la visibilité aux femmes et à leurs réalisations. Musées d'histoire et de mémoire, ils prennent plusieurs formes et relatent les expériences ainsi que la pluralité des regards sur les genres.

45 musées de la femme, répartis sur quatre continents, abordent des thématiques variées, mais ont une mission commune: raconter les femmes!

Le réseau des Musées de femmes, né à Merano, dans le Tyrol italien, reflète les rôles et les situations politiques, culturelles, artistiques, économiques, sociales des femmes dans le passé et le présent.

Aux États-Unis, le National Museum of Women in the Arts de Washington, situé près de la Maison-Blanche, a été fondé par Wilhelmina Cole Holladay en 1987 à partir de la collection d'art qu'elle constitua avec son époux. Il est le seul musée au monde dédié exclusivement aux oeuvres des femmes artistes, les plus anciennes datant du XVIe siècle. Depuis 13 ans, 150 expositions ont été réalisées et pour souligner son 25e anniversaire, y seront exposés en juillet 77 tableaux, gravures et sculptures de 1750 à 1850 signés de 35 femmes, dont Vigée-Lebrun, Marguerite Gérard, Adélaïde Labille-Guillard ou encore Sophie Rude. L'exposition permet entre autres de découvrir comment les femmes se sont vu reconnaître le statut d'artiste.

À Hanoï, le Musée de la femme (le Bao tang phu nuvn) dispose de 4500 m2 au centre-ville pour raconter le rôle des femmes dans l'évolution de l'histoire du Vietnam. Costumes, décryptage des coutumes locales selon les ethnies, ainsi qu'une vaste rétrospective de la vie de femmes leaders pendant la guerre y sont présentés.

En Italie se trouve le Musée des femmes Evelyn Ortner, dans la ville de Merano, qui aborde l'histoire des femmes à travers le vêtement. Plusieurs autres musées traitent de l'histoire culturelle et interculturelle (Frauen Museum de Wiesbaden, Museum Frauenkultur Regional International de Fürth en Bavière). Le Museum of Women's and Gender History of Ukraine, créé à Kharkov en 1998, qui présente des expositions sur l'histoire des femmes et du genre.

Le Musée de la femme Henriette Bathily, situé dans l'île de Gorée au Sénégal, présente quant à lui le rôle et la position des femmes sénégalaises dans la société actuelle, dans les arts et les traditions.

Les musées de la femme virtuels ne sont pas en reste, le musée virtuel (www.MuSiEum.at) de Vienne, en Autriche, propose une interprétation «gender specific» et une relecture d'artefacts provenant de quatre musées (Vienna Museum, Jewish Museum of the City of Vienna, Technical Museum Vienna, Austrian Museum of Folkore) dans le but d'offrir une approche équitable des personnalités historiques et des événements dans une perspective de genre, tout en présentant l'histoire du féminisme autrichien. Le musée virtuel Musea, de l'Université d'Angers, valorise quant à lui l'histoire des femmes et du genre auprès du grand public et des scolaires.

Si les Musées de la femme jouent un rôle considérable pour valoriser l'histoire des femmes, ils contribuent à changer l'image des femmes dans la société. Leur apparition aux quatre coins du monde démontre le besoin et la pertinence du récit des femmes. Un signe parmi d'autres de l'importance de promouvoir les acquis et les recherches impulsées par les féministes.

L'histoire des pionnières, de nos mères et grands-mères, est un sujet non seulement rassembleur, mais qui touche par son humanité et par sa proximité avec nous-mêmes.

Le Musée de la femme du Québec, inauguré le 29 août 2008 et installé à Longueuil, est le premier du genre au Canada et le 8e au monde. Il a pour mission de célébrer les femmes, leurs actions, leur dynamisme et de promouvoir la condition féminine. Il propose une lecture mixte de l'histoire et un autre récit historique que celui dans lequel les femmes ne sont mentionnées que fugitivement.

Dès l'entrée dans la première salle, tous les visiteurs, hommes et femmes confondus, se parlent, échangent et se confient comme dans un parloir.

Un musée qui délie les langues et qui confirme que lorsque les femmes font partie de l'histoire, cela affine la connaissance du passé et des leçons pour l'avenir.

***

Lydie Olga Ntap - Directrice du Musée de la femme de Longueuil