Libre opinion - S'unir pour un système public de santé viable et efficace

Pendant que le Québec est occupé à d'autres tâches importantes, le système public de santé continue de faire face à des défis immenses que nous n'avons pas le droit d'oublier. C'est pourquoi nous avons uni nos efforts pour convoquer, aujourd'hui et demain, à Montréal, un grand forum public pour rappeler l'urgence d'agir et examiner les options qui s'offrent au Québec.

Nous avons volontairement mis de côté les thèmes controversés du rôle du privé et des tickets modérateurs, pour concentrer notre attention sur d'autres options plus consensuelles pour améliorer la performance du système public. C'est parce que nous sommes convaincus que l'amélioration de l'accès aux soins pour tous passe d'abord et avant tout par des mesures à prendre à l'intérieur du système lui-même.

Les Québécois apprécient leur système de santé... une fois qu'ils ont eu accès à des soins. Le taux de satisfaction des patients dépasse les 96 %.

Cependant, comme l'indique le dernier rapport du Commissaire à la santé et au bien-être, le Québec arrive en queue de peloton des provinces canadiennes lorsqu'il s'agit d'adapter les services de santé aux besoins de la population. Le quart des Québécois n'a pas de médecin de famille (contre 15 % en Ontario), et ce, même si le Québec est l'une des provinces disposant du plus grand nombre de médecins par habitant.

Le Québec est la seule province dont la proportion de la population ayant déclaré des besoins non satisfaits en matière de santé a augmenté, de 2001 à 2008. Nous sommes bons derniers pour l'accès aux services chirurgicaux (en 2005), au 8e rang pour la productivité, et au 7e rang pour l'accès aux services préventifs.

Lors de la conférence, nous livrerons, grâce à la contribution d'une trentaine d'experts et de praticiens, un diagnostic sur notre système et sur les principaux enjeux. Nous réfléchirons sur l'importance de la promotion de la santé et de la prévention des maladies, deux éléments cruciaux dans un contexte où le vieillissement de la population crée de nouveaux besoins et que les maladies de civilisation, dont l'obésité, et les maladies chroniques prennent de plus en plus d'importance. La viabilité du système passe aussi par une meilleure organisation des services et des mécanismes de gouvernance mieux adaptés à un système sous pression. Nous en débattrons.

Le CIRANO et l'INM ont voulu combiner leurs approches économiques et sociales pour aborder la question cruciale de la viabilité à long terme et de l'efficacité de notre système public de santé. En associant à l'événement la Fondation canadienne de la recherche sur les services de santé, nous nous sommes assurés d'un encadrement scientifique de premier ordre. Ce forum, intitulé «La santé, notre affaire à tous», est ouvert au public.

Le temps est venu de mettre de côté de nos divergences pour unir nos efforts en faveur d'un système public de santé viable et efficace. Une tâche essentielle. C'est un rendez-vous.

***

Claude Montmarquette, président-directeur général du CIRANO et Michel Venne, directeur général de l'Institut du Nouveau Monde

À voir en vidéo