Je revendique mon intersectionnalité!

Le concept d’intersectionnalité met en évidence les interactions complexes entre différentes sphères qui font partie intégrante de chaque personne, telles que le genre, la race, la classe sociale, l’orientation sexuelle, l’âge, la religion, le handicap, etc.

Ces différentes identités sociales ne sont pas indépendantes les unes des autres, mais plutôt interconnectées et interdépendantes, ce qui peut entraîner une expérience de discrimination et d’exclusion complexe et multidimensionnelle.

Le concept d’intersectionnalité permet de mieux comprendre la complexité des expériences des personnes appartenant à des groupes marginalisés afin de développer des approches plus inclusives et équitables pour lutter contre les inégalités.

Par exemple, l’intersectionnalité d’une femme comme moi, libanaise, immigrante, qui a vécu la guerre avant de vivre au Québec, est complexe et multidimensionnelle. Elle implique plusieurs formes de discrimination qui se croisent, se chevauchent et se renforcent mutuellement en raison de plusieurs identités que la personne porte simultanément.

En tant que femme, la personne peut faire face à des formes de discrimination spécifiques liées au genre, telles que la violence sexuelle et les inégalités salariales, ainsi qu’à des stéréotypes de genre préjudiciables.

En tant qu’Arabe, elle peut être victime de discrimination raciale, de préjugés et de stéréotypes liés à sa culture et à sa religion (dans mon cas, même si je suis catholique, on me demande toujours si je ne bois pas d’alcool à cause de ma religion, alors que c’est simplement une question de goût et de choix personnel !).

Bon, ce n’est pas mon cas là non plus, mais en tant qu’immigrante, une femme peut faire face à des barrières linguistique, culturelle et sociale dans son pays d’accueil, ainsi qu’à des difficultés pour accéder à des ressources et à des services.

En tant que personne ayant vécu la guerre, elle peut souffrir de traumatismes liés à la violence, au stress et à l’insécurité, qui peuvent avoir des conséquences durables sur sa santé mentale et physique.

Toutes ces identités se croisent et interagissent les unes avec les autres, créant une expérience unique et complexe pouvant influencer son expérience de vie.

La Certification Parité™ de La Gouvernance au féminin prend en considération l’intersectionnalité afin que les entreprises qui souhaitent donner les mêmes chances aux femmes qu’aux hommes le fassent de manière équitable envers toutes les femmes, sans égard à leur origine, à leur race, à leur orientation sexuelle, à leur âge, à leur religion ou à leur handicap, etc.

À voir en vidéo