Je prête serment à PSPP!

Je suis souverainiste depuis quelques années déjà. Je n’avais pourtant jamais voté pour le Parti québécois jusqu’au 3 octobre dernier. Pourquoi ? C’est que les personnes qui se sont succédé récemment à la tête du PQ ne me semblaient point solides quant à leur volonté de fonder officiellement un pays. Puis, Paul St-Pierre Plamondon est apparu et a gagné ma confiance.

J’ai donc suivi avec passion toute cette saga concernant le refus des trois élus péquistes de prêter serment au roi Charles III. Jeudi 1er décembre, j’ai admiré leur dignité devant le refus de la nouvelle présidente de l’Assemblée nationale de leur donner accès au Salon bleu. Depuis combien d’années n’avions-nous pas vu des députés afficher avec autant de panache leurs convictions ? Comment construire un pays si on n’évolue qu’au ras des pâquerettes ? Voir loin n’est-il point essentiel pour atteindre la souveraineté ?

Je vous laisse avec quelques mots contenus dans un autre serment, celui que j’ai prononcé le 19 novembre dernier à l’église Saint-Jean-Baptiste de Montréal. Lors de cet événement organisé par Mon serment et la Société Saint-Jean-Baptiste, on invitait le public à « nier toute allégeance à Charles III, roi déclaré du Canada… » À l’acte d’abjuration succédait celui de l’allégeance « à la nation québécoise… » Quand vais-je avoir le bonheur de « servir fidèlement la République du Québec en toute amitié avec les peuples autochtones » ?

À voir en vidéo