Courte lune de miel pour Marie-Claude Nichols

Le retour au bercail de la députée de Vaudreuil, Marie-Claude Nichols, n’aura pas fait long feu. En effet, moins de 24 heures après l’annonce du retour de la députée au sein du giron libéral, le caucus a refusé l’offre du chef intérimaire Marc Tanguay.

Rappelons que cette offre consistait à scinder le poste de troisième vice-président de l’Assemblée nationale en mandats de deux ans au lieu de quatre, tel que prévu entre les députés Frantz Benjamin et Marie-Claude Nichols, une offre qui a fait sursauter M. Benjamin, qui est même allé jusqu’à envisager de quitter le caucus libéral. [...]

Pour sa part, la députée de Vaudreuil, qui a appris le revirement de situation par les médias, a décidé d’attendre l’élection du futur chef du PLQ avant de décider si elle refait le saut au sein du caucus du PLQ… Comme le dit si bien le proverbe, « Chat échaudé craint l’eau froide ».

À voir en vidéo