ArriveCAN, à quelle fin ?

On a beaucoup rapporté les bogues de l’application ArriveCAN de préinscription des voyageurs arrivant au Canada. On s’est moins souvent interrogé sur l’utilité de ce processus. Introduite au moment de la réouverture des frontières, la base de données derrière cette application ou ce site Web permet de lier une preuve vaccinale à une pièce d’identité, généralement un passeport. […]

Mais pourquoi faut-il ensuite associer à ces données un formulaire d’arrivée dans les 72 heures précédant chaque retour à la frontière ? Dans le cas de voyages de trois jours ou moins, il est possible de le faire de chez soi avant de partir, mais pour la plupart des Canadiens qui rentrent à la maison, cela signifie courir les McDo ou autres wifi publics et passer par une connexion non sécurisée pour se connecter à son compte, qui comporte des données personnelles. À quoi tout cela rime-t-il ?

À voir en vidéo