Wokisme, infantilisme et quoi encore?

Me voici très offensée… je m’explique. Le dimanche soir, Radio-Canada nous offre des films sans pause publicitaire. Bel effort, mais malheureusement gâché le 10 juillet dernier. À 23 h 35, je m’installe pour regarder le film Les éblouis. Mais que vois-je ? Après le début du générique apparaît un bandeau « Avertissement : ce film contient des éléments de violence, nous tenons à vous en avertir » et, horreur, ce bandeau est plaqué à nouveau au milieu du film, en surimpression, après une heure de projection. Déjà que les avertissements avant les émissions sont parfois un peu ridicules, mais agir ainsi pendant la diffusion constitue un manque de respect total pour l’oeuvre et pour les téléspectateurs. À 23 h 35, quand même ! Je sais ce que je choisis d’écouter, je ne suis pas un enfant et, si je n’apprécie pas, je ferme ma télé tout simplement. Également vu à TV5, le 10 juillet, lors de la 500e de La grande librairie, deux auteurs invités offrent à François Busnel (dont c’était la dernière animation de cette émission) deux bouteilles de vin. Et que voit-on défiler au bas de l’écran, ceci : « L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération. » Franchement, aucune bouteille n’a été ouverte, aucun verre n’a été porté aux lèvres ! J’ai vérifié que cette mise en garde a été ajoutée ici localement, la version européenne accessible sur Internet ne contenant pas cet ajout.

À voir en vidéo