Le quartier général de la SQ, un voisin qui donne chaud?

Selon l’analyse faite par Radio-Canada au sujet des îlots de chaleur dans les zones urbaines au pays, les secteurs les plus affectés sont les quartiers où la moyenne des revenus est plus faible, où la moyenne d’âge est plus élevée et où une plus grande portion de résidents est issue de l’immigration. Depuis un certain temps, plusieurs villes et municipalités se dotent de programmes de verdissement, certains plus ambitieux que d’autres. Lorsque, comme moi, on réside dans l’un de ces secteurs où la chaleur extrême sévit plus souvent qu’ailleurs, ces politiques de verdissement sont plus que bienvenues. Toutefois, il ne faudrait pas s’en tenir qu’à ces initiatives municipales pour faire une vraie différence. Le gouvernement du Québec peut aussi mettre l’épaule à la roue en s’assurant que les institutions gouvernementales et paragouvernementales contribuent à l’élimination des îlots de chaleur sur leurs installations.

En lisant ceci, tous les habitants du quartier Ste-Marie dans Centre-Sud à Montréal auront sûrement en tête le Quartier Général de la Sûreté du Québec. En plus d’être d’un anachronisme surprenant en 2022, et d’une horreur sans nom, les immenses stationnements qui entourent l’édifice contribuent significativement à la hausse des températures dans le secteur. Cela est su et documenté depuis longtemps, et rien n’a été fait. Au contraire, un des stationnements a récemment été refait, sans tenir compte des impacts sur le voisinage, principalement l’école primaire Champlain juste à côté.

Il ne s’agit pas ici que d’une question d’inconfort, mais bien de santé publique. [...] Au-delà des clôtures Frost et des barbelés qui entourent le siège social, il y a des citoyens qui y vivent et qui méritent qu’on les respecte.

À voir en vidéo