Quoi faire des enfants non désirés?

Dans les débats entourant l’avortement, l’argument central de chaque camp met l’accent soit sur l’indignation face à la mort du foetus, soit sur le droit des femmes de contrôler leur corps (« Mon corps, mon choix »). On entend rarement un autre argument pro-choix, qu’on peut traduire par la question suivante : Qu’advient-il des enfants non désirés ? Seront-ils tous acceptés par leur mère ? Quelle qualité aura l’attachement unissant une mère et son enfant non désiré ?

Pour le bien-être tout simple de l’enfant, qui doit être accueilli dans sa famille pendant des années et de façon bienveillante et responsable, une société ne doit-elle pas être garante du choix des femmes d’enfanter ou non ?

À voir en vidéo