Mary à dos de chameau!

« Scandaleux » pour le Québec, « shocking » pour le reste du Canada : une fois encore, on s’indigne des dépenses gargantuesques de la personne chargée de représenter Élisabeth II dans notre colonie. Voilà-t-y pas qu’en mars dernier, notre similimajesté et sa cour auraient dépensé plus de 100 000 $ en frais de traiteur lors d’un voyage au Moyen-Orient. Kraft Dinner et biscuits Ritz n’étaient certainement pas au menu ! Lasse de ces extravagances, la populace se demande à qui on doit faire porter le chapeau. Au bureau de Mary Simon ? Ou encore aux Forces armées canadiennes, qui étaient responsables de cette odyssée en Asie ?

Mis à part l’argent, un autre élément ne mérite-t-il pas notre attention ? C’est que notre gouverneure générale s’est introduite aux Émirats arabes unis, au Qatar ainsi qu’au Koweït. La question des droits de la personne allègrement bafoués dans ces pays a-t-elle été sérieusement abordée ?

Illusion d’optique ? Ne semble-t-il pas y avoir un dos-d’âne qui ralentit les têtes d’affiche des États occidentaux lorsqu’il s’agit de défendre les droits de la personne en Orient ? Un dos-d’âne avec un signe de piastre gravé dessus…

À voir en vidéo