Aider les femmes du monde

Le 23 mai, nous célébrons la Journée internationale pour l’élimination de la fistule obstétricale, une blessure au moment de l’accouchement qui touche principalement les femmes dans les pays les plus pauvres et qui n’ont pas les moyens de bénéficier de soins de santé maternelle appropriés. Au cours de ce mois, nous devrions réfléchir aux défis que trop de mères et de femmes doivent affronter dans le monde au sujet de leur accès aux soins de santé.

En Afrique subsaharienne, les adolescentes représentent plus de 25 % des infections au VIH, alors qu’elles ne représentent que 10 % de la population. La tuberculose reste l’une des cinq principales causes de décès chez les femmes âgées de 15 à 44 ans dans les pays à revenu faible ou intermédiaire.

Pour aider les femmes du monde entier qui ont besoin des soins de santé de base, le Canada doit investir 1,2 milliard de dollars canadiens dans le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme avant la septième conférence de reconstitution des ressources, pour se remettre des effets dévastateurs que la COVID-19 a eus sur ces épidémies présentes de longue date. De plus, ceci renforcera les systèmes de santé pour construire un monde plus sain, plus équitable et à l’épreuve des pandémies.

À voir en vidéo