On n’est pas sorti de l’église

Après la Sainte-Flanelle, c’est la sainte Église qui retient maintenant l’attention de nos médias « nationaux ». La visite du pape François aura-t-elle droit au même long et douloureux traitement journalistique que la mort de Guy Lafleur ? En tout cas, c’est bien (mal) parti. Chaque fois que j’ai allumé la radio aujourd’hui pour avoir les nouvelles, il était question de la visite papale. Comme si, pour la majorité des Québécois, cela avait encore de l’importance.

Il me semble que, dans les années qui ont suivi la Révolution tranquille, nos médias s’intéressaient davantage aux nouvelles significatives plutôt qu’aux faits et gestes des vedettes de la patinoire et du parvis. Je m’illusionnais sans doute. Plus ça change, plus c’est pareil. Les sports et les religions font toujours partie des bons moyens à prendre pour retenir l’attention, endormir le peuple et le détourner de ses vrais problèmes.

Benedicamus Domino…

À voir en vidéo