«L’éthique» du laisser-faire est insoutenable

Je suis père de famille, écologiste, expert en IA, mais aussi inventeur.

Il est déplorable que l’on ne soit pas plus proactif pour aller au secours des cétacés. On attend les bras croisés qu’ils meurent ! Je connais M. Robert Michaud, et je respecte son opinion. Ces animaux sont sensibles et très intelligents, et l’avenir nous dira probablement que « l’éthique » du laisser-faire était insoutenable.

Il est grand temps de chercher de nouvelles solutions, d’innover pour arrêter l’hécatombe des baleines. Mais, ne devrions-nous pas concevoir et financer un navire de secours ? Pourquoi ne pas organiser un concours d’ingénierie dans nos facultés et une campagne de sociofinancement ? Arrêtons de subir et passons à l’action !

Sans être un spécialiste, j’imagine un très gros catamaran muni d’un dispositif en entonnoir qui guiderait l’animal, l’immobiliserait et l’empêcherait de paniquer ou de se noyer. J’y ai réfléchi cinq minutes… Forçons-nous le génie, que diable !

À voir en vidéo