«Tout va bien, Madame la Marquise…»

Malgré plusieurs promesses phares non tenues, un réseau de la santé de plus en plus déficient, la catastrophe dans les CHSLD, des écoles souvent délabrées et en manque d’enseignants, le gouvernement caquiste caracole dans les intentions de vote. L’économie va bien. C’est le plein-emploi. Le PM est heureux. L’horizon électoral est radieux. On se permet un peu d’arrogance. Pourtant, ce gouvernement semble ignorer l’urgence environnementale. Il privilégie l’exploitation forestière au détriment de la biodiversité, l’étalement urbain au détriment du territoire agricole et du transport collectif. Il sous-finance le secteur communautaire, nie le racisme systémique, minimise la grave crise du logement. La fonction publique s’affaiblit faute de personnel suffisant et de conditions de travail attrayantes et compétitives. Les décisions politiques se prennent sans contrepoids critique et démocratique. Exclues des débats pendant les deux ans de pandémie, les autres formations politiques sont affaiblies, le PQ est menacé de disparition. Selon le premier ministre Legault, s’appuyant sur les sondages récents, une majorité de Québécois sont satisfaits du gouvernement. Ils n’ont pas d’appétit pour une réforme électorale [...]. Inquiétante indifférence pour notre démocratie et notre avenir.

À voir en vidéo