Catherine Dorion laissera un vide

Le moins qu’on puisse dire, c’est que le départ de la politique de la députée de Taschereau pour Québec solidaire (QS), Catherine Dorion, va creuser un grand vide au sein de la députation de QS, qui perd une politicienne hors norme, dont la spontanéité et la transparence ont nettement contribué à lui procurer ses lettres de noblesse. Quand Catherine Dorion s’exprimait à l’Assemblée nationale ou devant les caméras, il n’était pas question d’utiliser la langue de bois, son argumentaire était sans ambiguïté.

Catherine Dorion sort de la politique, mais soyez sûrs que la politique ne sortira pas complètement de ses sujets d’intérêt, qui vont sûrement se manifester là où elle en était il y a quatre ans, soit dans sa carrière artistique, sans pour autant qu’elle cesse de militer pour les causes sociales qui lui tiennent à cœur.

Dans sa « Lettre d’amour aux gens de Taschereau » de plus de dix minutes publiée sur sa page Facebook, Catherine Dorion déclare qu’« on a gagné des choses à Québec à travers tout le tumulte des dernières années, et il ne faudra pas lâcher le morceau. Et pas seulement à l’Assemblée nationale, mais dans la rue aussi. Et moi, c’est ça que je veux faire maintenant. Je veux militer sur le terrain, dans les salles de spectacle et dans les bars, dans des livres et à travers les gens, et je veux y mettre tout mon temps ». Dans cette foulée, la députée de Taschereau incite ses électeurs à faire le saut en politique pour faire avancer des causes progressistes. « C’est exactement ça que ça nous prend en politique, des grandes gueules qui aiment la liberté et qui n’ont pas peur d’exprimer leurs opinions », lance-t-elle.

Catherine Dorion ne faisait peut-être pas toujours « dans la dentelle », mais une chose est sûre, elle donnait son point de vue sans fioriture ni tergiversation… C’est peut-être ça « faire de la politique autrement ».

À voir en vidéo