La saga Airbus A220, un irritant ?

Ma foi, c’est à se demander si les problèmes financiers liés à l’Airbus A220 seront terminés la journée de la fin du monde ! Rien n’est moins certain !

Voilà que les dirigeants de l’ex-C Series osent quémander, ce n’est qu’un euphémisme, des subventions au gouvernement Legault à hauteur de 200 millions de dollars. Bien oui, une bagatelle, n’est-ce pas ?

Je suis littéralement outré qu’une telle demande soit formulée par une compagnie, Airbus, qui prévoit faire des profits de 6,4 milliards. Il me semble que 200 millions ne seraient pas difficiles à trouver pour eux, de la petite monnaie à leurs yeux !

Mais non, ces dirigeants de compagnies, nantis d’une hégémonie, ne se gênent pas pour faire de l’aplaventrisme devant les contribuables. Non mais, quel culot ! Où iront les profits, selon vous, dans vos poches ou les leurs ?

À la lecture des événements passés où les cadres de Bombardier avaient littéralement sauté sur les grasses subventions des Québécois, comme un lion sur un mouton, pour s’accorder sans ambages des augmentations de salaire plus que généreuses, voire honteuses. Rien pour donner confiance. […]

À voir en vidéo