Gel des prix et des salaires pour 2022?

Devant la flambée des prix des biens de base comme l’alimentation, qui ne semble pas vouloir s’arrêter, ne serait-il pas avisé (au moins de se poser la question) de procéder à un gel des prix et des salaires pour une période déterminée, le temps que l’économie se stabilise, puisque cette mesure agit généralement comme un calmant.

On sait qu’une inflation devenue « galopante » est toujours la menace d’une crise financière, laquelle aurait des conséquences autrement plus graves que le gel temporaire de son salaire. Devant cet état de fait, l’idée de l’augmentation du salaire minimum doit être définitivement abandonnée. Sinon une spirale fait que les prix à la consommation augmentent encore, puisque les producteurs entendent conserver leur marge de profit, et que le salarié en question se retrouve avec un pouvoir d’achat inférieur à celui dont il bénéficiait avec la prétendue augmentation. L’étau se referme alors comme une geôle sur l’ensemble des consommateurs.

À voir en vidéo