Le communautaire a le dos large…

Je suis exaspérée par le choix perpétuel de confier aux différents organismes communautaires la mission de nous sauver des problématiques sociales, des failles du réseau de la santé et des lacunes du réseau scolaire. […]

Nos gouvernements utilisent les services des organismes communautaires, qui engagent la plupart du temps des professionnels sous-payés, qui chercheront avec raison un emploi mieux rémunéré. Et bienvenue le roulement de personnel... et le manque de vision à long terme.

Les récentes fusillades dans les quartiers « chauds » de Montréal ne sauront se régler à coups de parties de volley-ball et de discussions avec des travailleurs de rue !

Réveillez-vous, gang de cravates ! […] Et si on redonnait aux écoles, aux CLSC et aux arrondissements les moyens d’aider vraiment les jeunes désœuvrés et leurs proches ?

À voir en vidéo