Comment dit-on 99 en français?

J’ai parlé il n’y a pas si longtemps de colonialisme linguistique quand on voit des francophones utiliser spontanément des mots ou des expressions en anglais. Je ne veux en rien empêcher les gens de dire ce qu’ils veulent ni comment ils veulent le dire, ça les regarde !

Là où je m’élève cependant, c’est en ce qui concerne l’utilisation sur les ondes (radio ou télé) des expressions en anglais. J’en tiens pour exemples des expressions utilisées par une politicienne diplômée en communication qui laisse tomber en entrevue : « C’est au fédéral de caller la shot », sans parler de notre premier ministre qui, quelques jours plus tard, parlait de « Talk of the Week » lors d’une de ses conférences de presse […].

Ceci m’amène à une publicité d’un jeu en ligne avec le nombre 99. Si un francophone voit le chiffre 9, il va prononcer neuf. Si le nombre 99 apparaît, il va dire quatre-vingt-dix-neuf. Quand on parlait du joueur de hockey Wayne Gretzky qui portait le numéro 99, on faisait référence à ce joueur en disant le quatre-vingt-dix-neuf et non le ninety nine. Si ceci apparaît comme étant évident, pourquoi donc, pendant les parties de hockey, pour parler d’un site de jeux en ligne, les annonceurs et les commentateurs se font-ils un devoir de dire fièrement, tout comme un ex-champion du monde, ninety nine au lieu de quatre-vingt-dix-neuf ? Est-ce qu’il y aura un commentateur qui aura le courage un jour de dire le nombre 99 en français ? Les paris sont ouverts !

À voir en vidéo