Pour une véritable politique de la natalité au Québec

Selon les chiffres de l’Institut de la statistique du Québec de 2021, il serait né 81 850 enfants au Québec en 2020. C’est 2,79 % de moins qu’en 2019. Avec 81 850 enfants pour une population estimée de 8,55 millions d’habitants au Québec en 2020, on obtient un taux de natalité de 9,57 naissances pour 1000 habitants. Il s’agit du taux de natalité le plus bas depuis 1900 et probablement de l’histoire du Québec. Pour faire une comparaison, les 8,5 millions d’habitants du Québec de 2020 ont produit un nombre d’enfants semblable aux 2,1 millions de Québécois de 1913. Par ailleurs, selon les statistiques du ministère de la Famille du gouvernement du Québec du 1er juillet 2020, 590 090 familles comptaient un seul enfant (45,8 %), 495 0500, 2 enfants (38,5 %), et 201 405, 3 enfants ou plus (15,6 %).

Des chiffres fort révélateurs, qui illustrent clairement la baisse alarmante du taux de natalité au Québec et le nombre élevé de familles ayant un ou deux enfants (84,3 %). Si la tendance se maintient, la population du Québec est condamnée à une baisse progressive alarmante.

Or, il existe peut-être une solution à ce phénomène de baisse de la natalité au Québec, à savoir mettre sur pied une véritable politique de la natalité. Mais comment y arriver ? À titre d’exemples, l’octroi d’un crédit d’impôt substantiel à la naissance d’un enfant pendant les six premières années de sa vie à tous les parents dont le revenu familial est inférieur à 60 000 $, offrir un autre crédit d’impôt pour les enfants durant leur passage en garderie, offrir des programmes subventionnés pour les enfants désireux de s’inscrire à des activités sportives ou culturelles, établir la gratuité des transports en commun pour les familles à faible revenu, établir des normes universelles subventionnées favorisant l’adoption d’un enfant, etc.

En réalité, le Québec est mûr pour mettre sur pied une véritable politique de la natalité offrant des mesures incitatives permettant un climat social propice à la naissance des enfants, pour le plus grand bien de la nation québécoise.

À voir en vidéo