Non au troisième lien

En région, notamment dans Lanaudière, il n’y a pas de transport en commun. Les clients ne peuvent même pas venir à notre gîte autrement qu’en prenant une voiture. Nous ne pouvons pas sortir du village autrement qu’en voiture (ou à vélo pour les très courtes distances en été).

Comment est-il possible de penser construire à coups et au coût d’une dizaine de milliards un troisième lien pour les véhicules personnels des banlieusards de Québec ? La priorité environnementale, économique (et électorale) n’est pas là.

Que le gouvernement mette tous ces milliards sur des autobus ou un autre type de transport en commun EFFICACE en région. Ce serait tellement plus rationnel et intelligent.

À voir en vidéo