Redorer son blason

Avant chaque rencontre, le club de hockey Canadien, propriété du groupe Molson, reconnaîtra les terres autochtones non cédées dans un esprit d’hommage et de respect. Quelle ironie de la part d’une organisation qui a mené de nombreuses batailles juridiques afin d’obtenir une réduction de ses taxes foncières ! Pire : dans un contexte où tant de Montréalais peinent à se loger sans se ruiner, le groupe Molson investit dans la construction de tours d’habitation, autour du Centre Bell, pour les plus fortunés.

Si vraiment les gens de Molson cherchent à redorer leur blason, peut-être pourraient-ils aussi s’excuser pour ces ententes d’exclusivité que les grands brasseurs ont négociées avec des commerçants afin de sortir les microbrasseries des tablettes. Et s’ils désirent vraiment récolter hommage et respect, je leur suggère d’entreprendre une croisade contre ce qu’il est convenu d’appeler les paradis fiscaux.

À voir en vidéo