«Pro patria vincere aut mori»

Nous apprenons qu’un petit nombre de soldats états-uniens entraînent des contingents de l’armée taiwanaise afin de raffermir les défenses de l’île rebelle — la « 23e province » — face à la Chine continentale, où sévit un régime totalitaire. Cette fois, les États-Unis ne perdent pas leur temps, comme ce fut le cas en Afghanistan, où ils croyaient à tort pouvoir compter sur une armée formée et entraînée à coups de milliards pour tenir à distance les talibans. Les 24 millions de Taiwanais, eux, ne reculeront pas s’ils sont envahis. Ils se battront avec l’énergie du désespoir contre leurs frères ennemis, quelque 58 fois plus nombreux. Ils ne voudront pas subir le sort des Hongkongais. Ce sera, à n’en pas douter, pro patria vincere aut mori (pour la patrie, vaincre ou mourir).

À voir en vidéo