Le problème de la proportionnelle

On reproche au système électoral canadien de minimiser la représentation des mouvements politiques plus petits. On peut penser au Parti vert, par exemple : plusieurs d’entre nous aimeraient bien donner plus de poids à la Nature au Parlement. Mais est-ce bien un défaut que de donner moins d’importance à certaines franges de l’électorat ? Selon les calculs du chroniqueur Michel David, si le Canada avait eu un système de députation proportionnel, le Parti populaire du Canada de Maxime Bernier aurait obtenu 14 sièges à la Chambre des communes. Voulons-nous vraiment donner une tribune au Parlement — et une légitimité accrue — à ce parti ? Car c’est ce qui risque d’arriver si un système proportionnel est adopté. L’enfer est pavé de bonnes intentions.

À voir en vidéo