Bravo à la priorisation vaccinale

Il faut saluer la décision des autorités d’avoir vacciné d’abord les personnes âgées, puis celle de leur offrir en priorité une troisième dose. Ces décisions s’appuient sur l’information clinique et scientifique disponible.

Si, lors de la première vague, ces mêmes autorités avaient priorisé les interventions auprès des personnes âgées hébergées (dépistage, isolement, traitement) en s’appuyant sur l’information clinique et scientifique alors disponible, combien de vies de personnes âgées hébergées aurait-on sauvées ?

À voir en vidéo