Des élections fédérales tous les deux ans?

J’ai suivi sommairement la campagne électorale fédérale 2021. J’ai jeté un coup d’œil quotidien dans les médias comme plusieurs d’entre vous. J’ai aussi regardé une bonne partie du débat en français du 8 septembre dernier.

Durant cette trentaine de jours de campagne, j’ai eu l’impression d’assister au même film qu’à élection de 2019, mais cette fois avec encore plus de lassitude, voire d’inutilité. Manque de substance, manque d’envergure, manque de vision de la part des chefs de partis. Tous sans surprises, tous avec des promesses improbables et qui nous ont ressorti leurs sempiternelles cassettes. Même les sondages auront été une copie presque conforme de ceux de 2019.

Il n’y a pas à dire, cette campagne fédérale canadienne ne passera pas à l’histoire. Mais peut-être que si, puisqu’elle deviendra la plus coûteuse — pandémie oblige —, faut-il le préciser. On l’estime à plus de 600 millions, mais qui sait si elle n’avoisinera pas le milliard finalement.

Et la grande question — oh ! quel grand suspense — à quelques jours (heures) du scrutin : les Canadiens vont-ils voter pour un gouvernement minoritaire conservateur ou minoritaire libéral ? Eh oui, encore minoritaire. Ainsi, nous aurons encore le grand privilège de nous faire imposer une autre élection dans deux ans. Oui, oui, encore ! Est-ce en train de devenir la nouvelle norme ?

À voir en vidéo