Le REM et nous

Monsieur Brian Myles,

Je tiens à vous remercier pour votre éditorial concernant le projet du REM de l’Est. Je suis tout à fait d’accord avec vous sur le fait que la rentabi-lité pour la Caisse de dépôt et placement passe ici avant le service de transport en commun adapté aux besoins des citoyens de l’est de Montréal et la nécessité d’une complémentarité du projet avec les services existants.

J’aurais cependant aimé que vous poussiez votre raisonnement plus loin et exprimiez l’avis que ce projet doit être dès maintenant remis par le gouvernement Legault entre les mains des organismes compétents dans le domaine, soit l’Agence régionale de transport de Montréal et la STM, et que le projet retourne à la case départ pour permettre une vaste consultation publique dont le mandat serait donné à l’Office de consultation publique de Montréal, un organisme indépendant. Cela permettrait aux résidents de l’est de Montréal d’exprimer leurs besoins en matière de transport en commun pour les prochaines décennies.

Seule une telle démarche pourrait permettre d’en arriver à un projet répondant aux besoins des citoyens et à l’intérêt public, comme vous le mentionnez à la fin de votre éditorial. Pour atteindre ces deux objectifs, il vaut la peine de prendre le temps de bien faire les choses, au nom du bien commun.

À voir en vidéo