Marre de la pub!

Parmi la ribambelle de modestes mesures promises par les libéraux de Justin Trudeau dans leur plateforme électorale, j’accueille avec beaucoup d’espoir leur volonté d’éliminer, une bonne fois pour toutes, de la télévision de Radio-Canada la publicité durant les nouvelles et les émissions d’affaires publiques. Cette pollution publicitaire est une véritable plaie que le gouvernement ne doit plus cautionner, et dont il ne doit plus se faire le complice. D’autant que l’ajout de 400 millions de dollars au budget déjà existant n’est ni prohibitif ni déraisonnable, compte tenu des milliards dépensés pour toutes sortes de frivolités, comme des élections capricieuses.

Et j’appelle de mes vœux cette promesse libérale, en espérant, si d’aventure elle est tenue, qu’elle s’applique non seulement au téléjournal national de fin de soirée à Montréal, mais également aux nouvelles diffusées et aux émissions d’affaires publiques réalisées par les différentes stations locales de la société d’État.

Depuis que Radio-Canada compétitionne avec les chaînes de télévision privées, combien d’heures d’information furent supprimées pour laisser place aux annonces de chars, de bébelles inutiles et tutti quanti?

J’apprécie particulièrement tout ce que nous offre la chaîne radiophonique de Radio-Canada, libre de pollution publicitaire, pour le calme qu’elle me procure. Toute la satisfaction qu’elle me donne et qui se situe complètement à l’opposé du vacarme abrutissant et assourdissant de la publicité insignifiante que me propose une radio privée, entre deux chansons anglaises.

À voir en vidéo