Le 3e lien: un pont comme plan B

Le « troisième lien » devient maintenant un enjeu électoral fédéral dans la région de Québec. Ce projet porte sur la construction d’un tunnel d’environ 8,3 kilomètres entre Lévis et le centre de Québec. Il aurait six voies de circulation (trois dans chaque direction). Le budget de construction est de 6 à 7 milliards, selon l’annonce qui a été faite le 28 mai 2021. Il est généralement admis que le coût total pourrait s’élever à environ 9 milliards en incluant les contingences et l’inflation.

Le coût élevé de la construction fait en sorte qu’une contribution importante est exigée du gouvernement fédéral. De plus, l’impact environnemental est un enjeu du projet, car ce dernier favoriserait l’étalement urbain dans la région.

Un projet aussi important par son coût et ses enjeux mériterait une analyse comparative avec une autre solution. À cet égard, on peut penser que la construction d’un nouveau pont en parallèle au pont Pierre-Laporte constituerait une option logique. Un tel pont de six voies, construit directement à l’ouest des ponts actuels, ferait environ 1,5 kilomètre de long, pour un budget de l’ordre de 1,5 milliard.

Inévitablement, ce dernier projet présenterait ses difficultés techniques, mais pas plus importantes que celles du tunnel. Comme on le voit, à lui seul, l’avantage des coûts rend pertinentes la proposition et l’analyse de ce plan B.

À voir en vidéo