S.O.S. pour les Afghanes

Nous représentons près d’une centaine de femmes parlementaires en exercice ou ex-parlementaires de l’Assemblée nationale du Québec. Ce qui se passe en ce moment en Afghanistan nous révolte et nous inquiète. Les nouvelles qui nous parviennent laissent présager le pire pour les Afghanes : perte de leurs droits durement acquis au cours des dernières années, représailles, enfermement, mauvais traitements, voire assassinats. Ce recul nous est intolérable. Nous ne pouvons rester les bras croisés à déplorer le retour à l’obscurantisme. Une grande partie de nos vies fut consacrée au service public, à la recherche d’une société juste, équitable et progressiste. Nous sommes convaincues que, pour y arriver, il faut que les femmes partagent à parts égales le gouvernement du monde. Or, la situation qui prévaut en Afghanistan nous ramène dans la direction opposée, celle d’un patriarcat opaque et autoritaire, à cent lieues des progrès pour lesquels, tout comme les femmes du monde entier, les Afghanes se sont battues.

C’est pourquoi nous exhortons les deux ordres de gouvernement à tout mettre en œuvre pour soutenir les femmes afghanes dans leur lutte pour l’atteinte de l’égalité dans leur pays. Mais nous voulons aussi nous engager plus profondément. Nous offrons notre aide pour accueillir, soutenir et accompagner des femmes qui sont ou ont été en politique active en Afghanistan. Nous les croyons particulièrement à risque, car elles représentent les valeurs d’égalité et de liberté que les talibans visent précisément à rayer de la carte. Nous sommes prêtes à nous asseoir avec les autorités responsables et à tracer dès maintenant les grandes lignes d’un plan d’action en ce sens. Car le temps presse. Nous sommes dans l’urgence. C’est maintenant qu’il faut passer à l’action.

À voir en vidéo