Le 3e lien, la loi 204 du Bloc

En votant la loi 204 mettant la Ville de Québec à l’abri de toute poursuite concernant le projet de Centre Vidéotron, Pauline Marois avait cru faire des gains électoraux à Québec ; elle avait plutôt perdu quatre députés de son caucus. En appuyant le troisième lien, un projet « écologique » (sic !), Yves-François Blanchet pense sans doute faire des gains à Québec. Il aura plutôt perdu en respect et en votes partout ailleurs. Quant aux gens de Québec pour qui ce troisième lien constitue un enjeu électoral, ils se tourneront plutôt vers les conservateurs, qui ont davantage de chances de diriger le prochain gouvernement que le Bloc…

À voir en vidéo