Au chef du Bloc québécois

Je m’apprêtais cette année à voter pour le Bloc, mais je sais maintenant que je ne voterai pas pour votre formation. Vos récentes déclarations et explications alambiquées concernant le 3e lien à Québec, et sa prétendue valeur écologique, m’ont renversée, et choquée. Les questions environnementales sont devenues cruciales, et ne peuvent faire l’objet de marchandage politique et surtout pas de « petite politique ». Notre environnement, la survie de notre Terre, notre avenir à nous, Humains, exigent du courage de notre part, et beaucoup de courage politique. Votre prise de position face à ce projet pharaonique, qui ne recèle aucune vision positive de l’avenir, ne relève pas du courage politique, au contraire […]. J’espère de tout cœur que Justin Trudeau aura de ce courage en refusant de financer ce projet, tout québécois soit-il ; l’environnement est une question qui dépasse le nationalisme, étriqué à mon avis en ce qui concerne le Bloc. Vous devriez cesser de vous coller sur la CAQ et faire preuve de plus d’indépendance. Et pour la région de Québec, championne du nombre de kilomètres en autoroutes et objet d’un étalement urbain galopant, que les conservateurs cherchent à gagner par tous les moyens, le fait que le Bloc adopte la même position qu’eux est assez incroyable. La question est trop importante, pas de compromission possible, le Bloc n’a plus ma confiance.

À voir en vidéo