Maxime Bernier périclite rapidement!

Il n’y a pas à dire, Maxime Bernier nage dans des eaux de plus en plus troubles. Son règne comme chef du Parti populaire du Canada (PPC) s’étiole au rythme de ses prestations pu-bliques où, manifestement, plus irascible qu’auparavant, il s’emporte et tente de défendre l’illogisme. Une véritable passion défaillante ! Plus encore, ses thèmes ne portent plus du tout. Ouf !

Le PPC, à mes yeux, représente un véhicule impopulaire qui le conduira vers l’implosion dans les prochains mois. D’ail-lleurs c’est déjà commencé puisqu’il ne fera pas partie du débat des chefs, tout un camouflet à son égard ! Honnêtement, comment Maxime, habité par une naïveté, aurait-il pu espérer l’inverse avec moins de 3,27 % des intentions de vote ; du pur rachitisme politique !

À la lumière de ces faits, il est clair que la carrière de Ma-xime Bernier périclite rapidement à l’instar de son squelettique Parti populaire du Canada. Il a même connu l’affront de la défaite dans sa Beauce natale lors de la dernière élection fédérale ! Le message des citoyens est, à la fois, clair et dur. Personnellement, un changement de carrière devrait être envisagé, car Maxime périclite rapidement !

À voir en vidéo