Lettre à M. Legault

Le rapport du GIEC publié la semaine dernière est alarmant. En tant que trentenaire, je serai aux premières loges des changements climatiques ; fini les hivers enneigés et les doux étés des années 1990.

Je vous interpelle, car vous avez les moyens d’agir. Selon vos propres statistiques, les émissions de gaz à effet de serre du Québec proviennent en majorité du secteur des transports. Pour réduire ces émissions, il faut limiter l’achat et l’utilisation de voitures et surtout, les VUS qui sont plus lourds et plus énergivores. Remplacer le parc automobile croissant par des voitures et des camions électriques ne réglera pas les problèmes de congestion routière, de frais d’entretien et de développement des infrastructures, de nuisance sonore et d’étalement urbain. Imaginez les stationnements vidés par l’abandon progressif de la voiture mutés en forêts
urbaines capteuses de CO2.

Le 12 août dernier était la journée J’achète un livre québécois. Je vous partage cette courte liste d’essais : Le droit au froid (Sheila Watt-Cloutier), Ville contre automobiles (Olivier Ducharme) et Planète cœur (François Reeves).

À voir en vidéo