Pas d’élections s’il vous plaît

Monsieur le Premier Ministre Trudeau, permettez-moi de vous écrire d’urgence. Une quatrième vague de COVID nous menace, le dérèglement climatique est de plus en plus évident. Les forêts brûlent. Ce n’est pas le moment de convoquer des élections. L’électorat est trop volatil. Ce n’est pas ce dont on a besoin.

Nous sommes dans un moment planétaire critique. Vous bénéficiez d’appuis importants du NPD et du Parti vert pour adopter des mesures audacieuses, afin de faire un vrai virage vert et de remettre l’économie canadienne sur de bons rails écologiques. L’élection du président Biden offre aussi des possibilités de collaboration avec les États-Unis pour le climat.

Ce que les Canadiens attendent de vous, c’est que vous continuiez à travailler avec le Parlement pour transformer notre pays en vue d’une plus grande justice sociale et environnementale. Nous n’avons pas de temps à perdre avec des élections incertaines. Dans l’histoire du Canada, les gouvernements minoritaires ont souvent permis de grands changements.

Si vous convoquez des élections, beaucoup de vos initiatives prometteuses risquent de rester sans lendemain si une défaite nous laisse avec un gouvernement conservateur climatosceptique. Les conservateurs ont une caisse électorale bien pleine, ils ont une longue tradition, depuis le premier ministre Harper, de manipulation médiatique. Les complotistes antimasques et antivaccins sont nombreux, il y a une grogne sur les médias sociaux, que les conservateurs pourraient facilement gonfler. Ils ont créé des prises. Ils sont prêts à monter en épingle le moindre problème de gestion de la part du gouvernement libéral. Et il y a eu, justement, beaucoup de petits problèmes.

Je vous incite vivement à ne pas vous faire guider par le leurre d’un gouvernement majoritaire. Vous n’en avez pas besoin pour faire du bon travail pour le Canada.

Respectueusement,

À voir en vidéo