Santé Canada, filiale de Monsanto-Bayer

Santé Canada manœuvre actuellement pour augmenter les concentrations acceptées de glyphosate sur les aliments, en se basant sur les seules études du fabricant de ce produit déclaré cancérigène par l’OMS.

Les nouvelles normes canadiennes seraient donc moins exigeantes que les normes américaines et chinoises !

La démarche serait déjà inacceptable si elle provenait d’un organisme gouvernemental à mission économique. Comment alors la qualifier lorsque c’est Santé Canada qui en fait la promotion ?

Santé Canada, dont le mandat est « d’aider les Canadiens à conserver et améliorer leur santé », nous dit-on.

C’est un geste désolant, décourageant, corrompu et vendu au lobbyisme industriel. Rien de moins.

Après le relâchement des normes sur les néonicotinoïdes tueurs d’abeilles, l’histoire se répète avec le glyphosate malgré l’accumulation d’évidences de nocivité telles que reconnues par de multiples tribunaux internationaux.

Comment pouvons-nous garder confiance ?

Santé Canada ou « Santé » Cash Canada ?

À voir en vidéo