La tempête des CPE

L’excellent reportage de Marco Fortier (« Les CPE en “zone de turbulences” ») montre clairement les multiples problèmes vécus dans les services de garde éducatifs à l’enfance. Aussi importe-t-il que mon gouvernement agisse rapidement pour calmer cette tempête. Il ne pourra pas toujours imputer la faute au PLQ. Depuis qu’il est élu, il n’a rien fait d’autre qu’une consultation bidon, pour gagner du temps et faire semblant de s’intéresser à ce dossier. Au tout début de la pandémie, il considérait, et considère toujours, ces services comme essentiels. Depuis lors, les mesures qu’il a prises, et celles qu’il ne prend pas, ont pour résultat d’occulter l’aspect éducatif de ces services auprès de la petite enfance pour en faire un lieu de « gardiennage ». Il est grand temps d’agir, non pas seulement pour recevoir des fleurs du reste du Canada par exemple, mais parce que mon gouvernement croit que les CPE sont à la base d’un projet de société. Au-delà de ses discours, il doit régler tout de suite les multiples problèmes qui émanent de ce réseau.

À voir en vidéo