Les trésors des Sulpiciens de Montréal

Mettre les points sur les i

Beaucoup de confusion règne au sujet des trésors des Sulpiciens depuis les articles publiés à ce sujet la semaine dernière. La situation est pourtant bien simple.

Bonne nouvelle

La bonne nouvelle, c’est que la bibliothèque du Grand Séminaire, qui s’appelle maintenant l’Institut de formation théologique de Montréal (IFTM), située au 2056, rue Sherbrooke Ouest, est désormais ouverte au public, trois après-midi par semaine.

L’autre bonne nouvelle est que les Sulpiciens ont engagé un bibliothécaire pour s’en occuper, Patrick Dionne, bibliothécaire d’expérience qui a été congédié de son poste de bibliothécaire des Dominicains, en janvier dernier, pour des raisons financières.

Mauvaise nouvelle

La mauvaise nouvelle remonte au mois d’août 2020. C’est alors que Le Devoir nous a appris que le personnel des archives de Saint-Sulpice, conservées au Vieux Séminaire, au 130, rue Notre-Dame Ouest, a été congédié pour des raisons financières. Ces archives sont donc devenues inaccessibles au public, et en particulier aux historiens.

Pour transformer cette mauvaise nouvelle en bonne nouvelle, il suffit de réengager l’ex-directeur de ces archives, Marc Lacasse, un archiviste d’expérience qui les connaît comme le fond de sa poche.

À voir en vidéo