Une nomination inacceptable

Le gouvernement Trudeau se targue de vouloir moderniser la loi fédérale sur les langues officielles et de vouloir protéger davantage le français. Et il vient tout juste de nommer une gouverneure générale qui ne parle pas le français ! Toute une incohérence ! À ce que je sache, les deux langues officielles du Canada sont toujours l’anglais et le français et la langue maternelle de Mme Simon, l’inuktitut, n’est pas une troisième langue officielle !

L’excuse voulant que la nouvelle gouverneure générale va désormais suivre des cours de français n’est pas acceptable. Ce genre d’excuse n’est plus admissible. Cette nomination de Mme Simon démontre une fois de plus le manque de jugement du premier ministre Trudeau et est aussi une insulte aux francophones du Canada, Québec y compris.

Je ne suis pas surpris du choix d’une Autochtone pour remplir le poste honorifique de gouverneur général, la question autochtone semble devenue une obsession pour le premier ministre. Mais de là à envoyer aux oubliettes le principe de la dualité linguistique officielle, c’est y aller un peu, très fort. Le bon jugement semble bien avoir foutu le camp chez le premier ministre.

À voir en vidéo