Nos anglophones étaient absents au spectacle du 24 juin

J’ai regardé avec plaisir le spectacle de la fête nationale du 24 juin. Je ne suis pas de la génération de Marie-Mai ou des Trois Accords, aussi je vibre davantage aux chansons de Vigneault, de Lévesque et de Charlebois. Cela dit, le spectacle se terminant, j’ai éprouvé un malaise. En effet, on y a célébré la diversité, mais, curieusement, parmi les 200 artistes qui ont participé au spectacle, je n’ai vu ni entendu aucun Québécois d’expression anglaise. Ils font pourtant partie de la nation. […] En cette soirée de réjouissances du jeudi 24 juin, cette communauté était totalement invisible. Et pourquoi donc ? Je me le demande encore.

À voir en vidéo