M. Legault et les jeunes

Monsieur Legault,

Jusqu’à maintenant, vous avez fait du bon travail en ce qui a trait à la pandémie. Mais alors, pourquoi songer à récompenser d’une certaine manière ceux qui, parmi les Québécois, n’ont pas voulu recevoir leur deuxième dose ou même recevoir une première dose de vaccin ?

Les jeunes sont responsables quand il s’agit de leur carrière, de leur famille, de leur santé. Alors, pourquoi les inviter à se faire vacciner en leur faisant de multiples promesses ? Ils devraient se sentir responsables aussi pour eux-mêmes et pour leurs concitoyens en faisant leur devoir de citoyen tout simplement. Du moins, ceux qui le peuvent. Il est entendu que certaines personnes ne peuvent recevoir ce vaccin, pour diverses raisons relatives à leur santé. Mais je parle des autres. Ceux qui le peuvent. Et il y en a beaucoup. Nous sommes privilégiés de pouvoir recevoir ce vaccin sans payer un sou, et ce, d’une façon plutôt rapide en général.

Ce ne serait pas très juste de ne pas considérer ceux qui volontairement ont reçu ce vaccin contre la COVID-19. Si vous promettez quelque chose, il faudra y donner suite. Vous n’avez pas promis aux aînés, par exemple, de participer à une loterie ou à quoi que ce soit, et ils sont allés se faire vacciner pour la plupart. On ne doit pas donner tout ce qu’ils veulent aux enfants gâtés.

Heureusement, il y en a quand même plusieurs qui sont allés se faire vacciner, parmi ces jeunes. Ils ont été responsables. Quant aux autres, c’est malheureux, mais il ne faut pas leur promettre mer et monde. Qu’ils soient responsables, c’est tout. Ils en sont capables.

 

 

À voir en vidéo