La pérennité du masque

Nous sommes au crépuscule d’une crise de santé majeure et l’heure des bilans est commencée. […]

Qui n’a pas entendu le commentaire d’au moins une personne qui constate que l’hiver passé s’est déroulé sans rhume ou grippe pour elle ou souvent même, pour sa famille au complet. […]

Si l’on creuse un peu, on trouvera que plusieurs facteurs se sont complétés les uns les autres pour arriver à un tel résultat : la distanciation, le télétravail, le port du masque, le couvre-feu, l’abolition des réunions, etc. La plupart de ces barrières vont tomber dans les jours, les semaines à venir, et c’est tant mieux. […]

Le rhume, la grippe, c’est banal ? Oui et non. […] Ces deux infections, comme chacun le sait, sont hautement contagieuses, mais peuvent voir leur propagation fortement compromise quand on cesse de la favoriser un tant soit peu.

Alors voilà, avant de jeter tous nos moyens de défense contre les virus aux ordures, pourquoi ne pas au moins se questionner sur l’utilité de conserver cette habitude, de surcroît déjà acquise, de porter le masque dans certaines circonstances uniquement : je suis malade, je porte un masque.

Pour ma part, quand je porterai le masque, j’enverrai un message tout simple aux autres autour de moi : je vous respecte.

À voir en vidéo