Le tunnel Québec-Lévis

Ce projet tel que présenté ne semble reposer ni sur une étude détaillée des besoins ni sur une étude d’impact, et les arguments entendus pour en faire la promotion relèvent du flou et du philosophico-gélatineux. De plus, il est démesurément coûteux en regard de l’importance de la population desservie et sans nul doute, ces chiffres ne représentent que la pointe de l’iceberg, comme les autres projets de ce type l’ont sans cesse démontré.

Il me semblerait que ce projet de tunnel aurait avantage à être revu en le dédiant entièrement au transport en commun 100 % électrique, et raccordé au réseau de tramway de Québec dont la dernière mouture m’apparaît quant à elle fort pertinente pour faciliter les déplacements est-ouest et dont il devrait faire partie intégrante. Cette ligne nord-sud entre Lévis et Québec ne nécessiterait que deux à quatre stations desservant des points clés de Québec, à moins qu’une éventuelle prolongation de cette ligne de tramway vers le nord se justifie.

En plus de réduire considérablement l’investissement requis, cette solution éviterait un délire d’étalement urbain sur la rive sud et, en éliminant le camionnage lourd, augmenterait d’une façon significative la durée de vie et diminuerait d’autant les coûts d’entretien dudit tunnel.

De plus, il éviterait un accroissement indu de la congestion urbaine dans le centre-ville de Québec en évitant un surcroît d’automobiles de gens provenant de la Rive-Sud. D’ailleurs, ces derniers y trouveraient un incitatif très fort à utiliser le transport en commun. Un tunnel dédié au tramway diminuerait aussi sensiblement les risques d’accident comme on peut en voir à répétition dans le pont-tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine à Montréal. Ainsi, le va-et-vient des citoyens entre Lévis et Québec pour le travail, les études, le magasinage et le loisir s’en trouverait sensiblement facilité.

En complément, le (vieux) pont de Québec devrait être réservé exclusivement aux trains et aux véhicules automobiles et devrait exclure tout camion ou véhicule lourd encore une fois question de durée de vie et frais d’entretien. Il ne faut pas oublier que dans 10-15 ans, la majorité des véhicules automobiles seront électriques, ce qui ne contribuera pas à en diminuer le nombre, loin de là.

Il semble donc important d’éviter que Québec gâche son plaisir de devenir une ville verte beaucoup moins polluée en devenant une ville super congestionnée.

 

À voir en vidéo

3 commentaires
  • Cyril Dionne - Abonné 5 juin 2021 10 h 02

    « Quand vous verrez la lumière au bout du tunnel, priez pour que ce ne soit pas le train » Daniel Lemire

    Quelle est la différence économique ou le prix dans un tunnel qui relie les deux rives pour les voitures conventionnelles ou bien celles électriques? Aucune différence. Quelle est la différence sur le nombre insuffisant de passagers ou d’achalandage de marchandises quotidiennes entre les deux rives dans un tunnel pour les voitures conventionnelles ou bien celles électriques? Aucune.

    Pour un tunnel inutile, qu’il soit vert ou brun, cela ne change pas la donne. Est-ce que les gens savent combien de nouvelles écoles peut-on construire avec une telle somme? Combien de services additionnels peut-on donner à nos aînés pour qu’ils demeurent dans leur maison en fin de vie? Combien de lit d’hôpitaux de plus? Combien de routes qui sont dignes d’un état du tiers monde au québec peuvent être améliorées?

    Aujourd’hui, c’est 10 milliards et demain ce sera 20 ou 30 milliards pour ce nouvel éléphant blanc qui est dépourvu d’études sérieuses, qu’elles soient économiques, scientifiques ou sociales. Dans cette présentation broche à foin, personne ne s’est posé cette question? N’êtes-vous pas « tanner » bande de caves de payer des impôts pour enrichir le crime organisé qui sera omniprésent dans un tel projet?

  • Michel Lebel - Abonné 5 juin 2021 12 h 28

    Du délire éléphantesque!

    Ce tunnel, un éléphant blanc, qui ne verra probablement pas le jour. Il faut ardemment le souhaiter. Il y a une limite au délire!

    M.L.

  • Christian Roy - Abonné 5 juin 2021 17 h 38

    Oubliez le 3e lien à 10 milliards... il y a mieux à faire

    J'aime bien vos propos M. Thivierge. Ils m'apparaissent constructifs.

    Votre conclusion: "Il semble donc important d’éviter que Québec gâche son plaisir de devenir une ville verte beaucoup moins polluée en devenant une ville super congestionnée." m'amène à "faire du pouce"!

    Et si les gens de la grande région de Québec s'appliquaient faire de la vieille capitale un exemple d'aménagement réfléchi en fonction des défis du prochain siècle. Une région zéro émission. Une région qui réduit l'étalement urbain et magnifie ses terres agricoles et ses espaces verts. Une région où l'on respire... et qui soient à l'avant-garde des technologie vertes et exportables. Un exemple à suivre. De partout, les touristes s'y rendraient pour voir notre ingéniosité et notre clairvoyance collective...

    À titre de contribuable montréalais, je serais le premier à souscrire à un tel projet qui ferait ma fierté d'être Québécois