Le REM au centre-ville

Le projet du REM « béton bétonné » de Montréal (partie boulevard René-Lévesque) me rend jalouse des réalisations de plusieurs villes du monde, sur le plan des transports publics urbains et interurbains. Même l’allure du métro aérien de Medellín (Colombie) construit dans les années 1990 est moins grotesque. Le Sky Train de Vancouver construit au cours des années 1980 semble moins désastreux. Évidemment les trams de Bordeaux, de Berlin, de Toulouse me font rêver !

Dire qu’ici on s’est souvent moqué du béton et de la grisaille soviétique de la Karl Marx Strasse de Berlin-Est ou d’autres rues des pays de l’Europe de l’Est !

J’aimerais bien savoir où habitent les membres du C. A. de la CDPQ ou de CDPQ Infra. En existe-t-il au moins un qui possède une chambre avec vue d’où il pourra contempler au pied de son condo ce dégât ? J’imagine que l’appartement doit être en vente à l’heure qu’il est !

À voir en vidéo

7 commentaires
  • Serge Pelletier - Abonné 3 juin 2021 03 h 37

    Hihihi...

    C'est peut-être la raison pour laquelle Legault vend sa cabane de 5 millions de $$$ à Outremont en haut... Le REM, s'emble-t-il, se rendra à l'UdeM... qui se trouve elle aussi sur la butte.

    • Pierre Robineault - Abonné 3 juin 2021 10 h 29

      Je m'attendais à tellement mieux de votre part depuis quelque temps. Je ne fais pas confiance à ce bonimenteur moi non plus, mais lorsqu'un et des commentaires frisent la gaminerie, je décroche un peu. J'ai déjà beaucoup mieux lu de votre part pourtant.
      Le tout dit sans malice aucune, bien au contraire. De grâce, ne faites plus partie de ces commentateurs qui gâchent le plaisir de lecture des abonnés du Devoir ... pendant qu'il en reste encore. Je souhaite de pouvoir vous relire autrement.

  • Gilles Théberge - Abonné 3 juin 2021 10 h 27

    Manifestement ce projet de REM en hauteur sur René Lévesque, a mûri dans une tête carrée...!

    Sûrement dans une tête bien pleine.

    J'avoue que j'aurais aimé mieux qu'il mûrisse dans une tête bien faite !

  • Nadia Alexan - Abonnée 3 juin 2021 10 h 41

    La cupidité est le plus grand mal de notre génération.

    Bravo, madame Micheline Jourdain, très bien dite. Effectivement, les concepteurs de cette monstruosité n'habitent pas au centre-ville où ils seront touchés par les dégâts de ce projet mal conçu. La laideur est toujours pour les autres.
    Au lieu de s'inspirer de modèles de transport en commun les plus réussis en Europe, on insiste à utiliser les projets du 19e siècle. Il n'y a pas de fin à la bêtise humaine de nos élus qui cherchent l'argent et les intérêts de 7 à 8% à tout prix.

  • Alain Charbonneau - Abonné 3 juin 2021 11 h 42

    Personne demeure là !

    Il n'y a presqu'aucun logement sur le boulevard René-Lévesque, entre la Place Ville-Marie et la rue Amherst.

  • Luc Richard - Abonné 3 juin 2021 14 h 25

    Expliquez-moi !

    Comment se fait-il que Paris arrive à faire le Grand Expres de façcon souterraine mais que Montréal ne le peut pas ?
    Pourquoi son ex-patron participe au Comité d'architecture et non pas à l'aspect infrastructure elle-même ?
    Pourquoi le train passera-t-il à toutes les deux minutes, sinon sa rentabilité est compromise ?
    Nous n'avons pas encore la population de Hong Kong, tout de même ...