Garder ses états d’âme pour soi!

En tant que personne en autorité dans l’application d’un volet important de notre système de justice, la coroner Géhane Hamel sert très mal, par son attitude, l’institution qu’elle représente et sème un doute sur les principes d’objectivité, de neutralité et d’impartialité qui doivent prévaloir dans l’exercice de sa fonction.

Il ne s’agit pas ici de remettre en cause les faits inacceptables qui se sont déroulés à l’hôpital de Joliette et le caractère méprisant des propos adressés à Mme Echaquan… On parle plutôt de préserver, aux yeux du public, la perception d’impartialité à laquelle on est en droit de s’attendre de la part des magistrats dans l’exercice de la justice.

En faisant montre de plus de retenue, la coroner Hamel renforcerait notre confiance dans nos institutions. Et plutôt que de laisser libre cours à ses états d’âme, elle aurait avantage à conserver son « heure de gloire » pour la présentation des conclusions de son enquête…

À voir en vidéo