La morale douteuse de la LNH

Tom Wilson, des Capitals de Washington, n’a pas reçu de suspension ni même d’amende pour le coup de poing qu’il a donné au début du mois à Artemi Panarin, des Rangers de New York, alors que ce dernier n’avait plus de casque. Ce laxisme de la Ligue nationale de hockey est vraiment dommage.

L’action du joueur des Capitals était dangereuse, puisque Panarin était sans protection à la tête. Ce dernier a été blessé, mais ce coup à la tête aurait pu être bien plus grave. C’est donc dire que, selon la LNH, frapper un joueur directement à la tête n’est pas une action plus grave qu’il ne le faut. C’est très discutable comme raisonnement.

Bien que l’actuel règlement empêche la LNH de sévir, celle-ci aurait davantage eu intérêt à utiliser son raisonnement pour appliquer ce qui a le plus de sens. Cela aurait été un vrai acte de leadership.

Comble de tout, les Rangers ont obtenu une amende de 250 000 $ pour leur critique à l’endroit de la ligue. Là-dessus, cette dernière est très réactive. Serait-ce que, dès que des paroles la touchent, c’est terrible, tandis qu’un coup de poing intentionnel à la tête non protégée d’un joueur est quelque chose de peu problématique ?

La sécurité des joueurs est quelque chose de très important, et il ne faut pas prendre cela à la légère.

À voir en vidéo

4 commentaires
  • Pierre Samuel - Abonné 17 mai 2021 08 h 09

    La "p'tite bière" de la WWF...

    Y-a-t-il malheureusement encore lieu de se surprendre du laxisme éhonté de la LNH alors que les commotions cérébrales sont monnaies courantes sous la tutelle de Gary Bettman et de ses bénis-oui-oui depuis des décennies ?

    En autant que le fric entre à profusion et que les équpes américaines aient la mainmise sur la coupe Stanley...

  • Alain Roy - Abonné 17 mai 2021 10 h 13

    Cause perdue

    Le spectacle avant tout, surtout en séries éliminatoires. La LNH n'en a rien à cirer de la morale, seules les cotes d'écoute, et donc les profits, comptent. Comme pour la WWF, tout est spectacle. Les joueurs, qui ont cart e blanche pour blesser leurs adversaires, les arbitres qui permettent tous les coups, les commentateurs et analystes qui s'exclament et applaudissent toutes les brutalités, les prétendus préfets de discipline qui oublient leur raison d'être, font partis du spectacle. Et bien sûr, les spectateurs, téléspectateurs et fans finis, qui en redemandent toujours plus.

  • Christian Roy - Abonné 17 mai 2021 10 h 50

    Effets à long terme

    Le préfet de discipline de la LNH souffre peut-être lui-même des coups à la tête qu'il a déjà absorbés.


    Ses décisions sont discutables, d'accord avec vous.

  • Réal Nadeau - Abonné 17 mai 2021 22 h 42

    Immoralité de la Boxe

    Un médecin spécialiste de fractures cérébrales de l'hôpital l'Enfant-Jésus de Québec a traité un boxeur gravement atteint dans un combat de boxe s'est élevé contre l'impunité dans ce sport qui peut avoir des conséquences très graves...