Des covidiots indignes du fleurdelisé!

Lors des différentes manifestations contre les mesures sanitaires que j’ai vues dans la rue ou encore dans le cadre de reportages dans nos médias, il y a toujours, dans le lot des manifestants, des covidiots qui portent à bout de bras le drapeau du Québec. Et chaque fois je me dis, dans mon for intérieur : mais, c’est quoi l’idée ?

Effectivement, d’où vient cette idée de vouloir montrer à la face du monde qu’au Québec, on se fiche des mesures sanitaires en temps de pandémie, qu’on se fout de la COVID-19 ou qu’on n’en a rien à cirer ? Parce que ces manifestants qui arborent le fleurdelisé de cette façon tentent évidemment d’inclure tout le Québec, d’inclure les Québécois dans leurs actions irresponsables. Ils tentent ainsi de nous rendre complices de leur désaffection illégitime et idiote face à la pandémie qui continue de faire des victimes ici et dans le monde entier. Voudraient-ils nous inclure dans leurs bêtises ? À mes yeux, force est de le constater !

Alors, je leur demande de bien vouloir laisser tranquille le fleurdelisé qui nous représente ici comme ailleurs dans le monde. Tout simplement parce qu’ils en sont indignes.

Ce drapeau est l’objet de notre fierté. Il ne représente en rien la fierté d’une minorité de covidiots en manque de visibilité et en panne d’inspiration. En panne d’idées ! En manque d’humanité !

À voir en vidéo

5 commentaires
  • Simon Harvey - Abonné 12 mai 2021 07 h 09

    Les mondialistes

    Il appert qu’une certaine frange politique québécoise s’est faite assimilée aux valeurs de l’extrême droite américaine et qu’elle en épouse les vues et les valeurs, et qu’elle en fait même la promotion. Le complotisme d’Éric Duhaime et de Maxime Bernier est carrément un mème étranger.
    Il n’y a absolument rien de québécois dans la promotion des armes à feu, la non-intervention gouvernementale et la supposée lutte contre le « marxisme culturel ». Les sous-entendus contre le féminisme et l’homosexualité dans les « révélations » des complositeurs révèlent surtout une opposition évangélique et non québécoise à toute tentative de déconstruction de la vision religieuse. Ils brandissent tous l’épouvantail du pédosatanisme pour nous ramener les croyances superstitieuses par la porte d’en arrière. Heureusement, la lutte pour la laïcité et l’avancement de la pensée critique est au cœur de la québécitude depuis plusieurs décennies.
    Un autre bon exemple de cette colonisation politique est l’introduction et l’adhésion brutale au concept américain douteux de Deep State, qui s’applique difficilement et maladroitement à la réalité québécoise. Inventée par les complotistes étrangers, il est facile de constater à quel point elle s’intègre mal en écoutant le quidam québécois s’exprimer sur cette importation.
    Si les amateurs de Sun-Tzu ou de Machiavel s’amuseront de constater que les premières victimes de la mondialisation en sont les opposants les plus virulents, qui vont s’abreuver à la source d’un autre nationalisme, américain de surcroît, on peut également se demander ce qui se cache derrière cette volonté d’assimilation du Québec à la droite évangélique.
    Je finirai en levant mon chapeau (ou mon turban, c’est selon) au chef du NPD, monsieur Jagmeet Singh, qui a clairement évoqué le lien entre les mouvances anti-masques et les mouvances d’extrême-droite. Il semble que les autorités en sont bien au fait de cette réalité.

    • Christian Roy - Abonné 12 mai 2021 13 h 16

      Subtile analyse M. Harvey. Merci.

      La liberté d'expression est bien servie par vos propos. D'une part, celle d'une "certaine frange politique", et d'autre part, celle qui permet une réplique perspicace.

      Vive le Québec !

  • Sylvio Le Blanc - Abonné 12 mai 2021 08 h 52

    Bien dit

    Les covidiots inutiles.

  • Jean-Pierre Grisé - Abonné 12 mai 2021 12 h 16

    Le mieux c'est les ignorer.

    Que les médias cessent de les filmer et d'en parler et de propager leurs virus style ."radio poubelle" .Ils aiment se voir ,se regarder le

    nombril ignorant le" vivre et laisser vivre".Gros cas de psy. incurable..Je leur souhaite tout de meme de ne pas poigner la Covid.

  • Marc Therrien - Abonné 12 mai 2021 17 h 36

    Prêts pour l'appel au drapeau?


    Je ne sais pas si M. Giguère fait partie du camp des fervents nationalistes supporteurs de la CAQ devenue le Gouvernement Legault dont la ferveur pourrait s’intensifier au point de déclamer haut et fort ces mots de George Marshall : «Notre drapeau sera reconnu à travers le monde comme d'un côté un symbole de liberté, et d'un autre côté comme une force écrasante.» Pour le reste, y-a-t-il encore quelqu’un qui accourrait pour répondre à un appel au drapeau? Je pense plutôt comme Raymond Devos que «la plupart des gens préfèrent glisser leur peau sous les draps plutôt que de la risquer sous les drapeaux.»

    Marc Therrien